Hausse de tarifs du RTC au 1er juillet 2019

«De l’avis de plusieurs citoyens et citoyennes, le réseau ne sera complètement structurant qu’avec l’implantation d’une tarification sociale basée sur le revenu.»

Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) a annoncé hier plusieurs modifications de ses tarifs dont une hausse de 1$ de son laissez-passer mensuel général.

Le Collectif pour un transport abordable et accessible à Québec (TRAAQ) dénonce cette augmentation, notamment parce qu’elle ne cadre pas avec l’engagement de la Ville de Québec d’implanter un réseau structurant.

Rencontrant quotidiennement de nombreux citoyens et citoyennes à faible revenu, nous savons que l’implantation du réseau structurant est essentielle pour eux. Toutefois, le caractère structurant d’un réseau ne saurait être garanti sans un tarif abordable en permettant l’accès.

Rappelons en ce sens que dans le rapport final de consultation publique pour le Réseau structurant de transport en commun, dans la section 1.3 des Bonifications suggérées au projet, il est rapporté que : «Certains citoyens émettent l’idée d’offrir le service gratuitement ou d’avoir une tarification différente pour les clientèles à faibles revenus.» (Ville de Québec, 2018)

En somme, de l’avis de plusieurs citoyens et citoyennes, le réseau ne sera complètement structurant qu’avec l’implantation d’une tarification sociale basée sur le revenu. Les citoyens et citoyennes à faible revenus constituent après tout une proportion importante des utilisatrices et utilisateurs actuels et potentiels du transport en commun.

Concrètement, nous proposons à la Ville de Québec de s’inspirer du fonctionnement de la tarification sociale basée sur le revenu de Gatineau pour mettre en place son propre système. Cette tarification donne actuellement accès à une réduction de 30% pour les ménages gagnant moins que le seuil de faible revenu dans la visée d’offrir éventuellement une réduction de 50%. La mesure est un franc succès avec une augmentation de 32% des déplacements pour les personnes à faible revenus déjà utilisatrices du transport en commun et avec 26% d’utilisateurs et d’utilisatrices à faible revenus qui n’avaient jamais utilisé le réseau (Société de transports de Gatineau, 2019). Ce sont-là des résultats des plus convaincants!

Cette annonce d’une nouvelle hausse des tarifs nous rappelle que nous devons continuer à défendre haut et fort à la fois l’implantation de notre réseau structurant et notre vision de ce qu’il devrait être.

Auteure: Emilie Frémont-Cloutier,
Pour le : Collectif pour un transport abordable et accessible à Québec (TRAAQ)

Partagez dans vos réseau!
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
À lire également

Non à la hausse!

Le XX de mai, nous sortiront dans la rue pour demander un gel des hausses pour le transport collectif à Québec. Venez