Gratuité du transport en commun pour les 17 ans et moins

Pourquoi la gratuité?

La gratuité entière du transport en commun pour les jeunes de 17 ans et moins, c’est la solution la plus adaptée à leurs besoins et aux besoins des familles à faible revenu.

Cette solution présente plusieurs avantages considérables :

  • Égalité et inclusion sociale : l’ensemble des jeunes auraient la capacité de se déplacer librement sur le territoire, peu importe la situation financière de leur milieu familial. Les jeunes des familles à faible revenu pourraient participer davantage aux activités sociales, sportives, culturelles, etc.

     

  • Bien-être des familles à faible revenu : celles-ci n’auraient plus à faire des choix déchirants de déplacements parmi leurs membres. Elles gagneraient en qualité de vie familiale (meilleure atmosphère familiale, moins de stress, etc.).

     

  • Économies de temps et d’argent pour les parents: cet effet bénéfique pour les parents a déjà été documenté ailleurs, entre autres dans le cas de la ville de Kingston (voir section suivante). Cela serait d’autant plus bénéfique pour les parents des familles nombreuses et des familles monoparentales à faible revenu, pour qui le manque de temps et d’argent constitue l’un des besoins les plus criants.

     

  • Liberté et autonomie pour l’ensemble des jeunes : certains milieux familiaux (défavorisés ou favorisés) sont toxiques, d’autres n’offrent tout simplement pas d’opportunités de transport aux jeunes (refus d’argent de poche pour l’autobus, indisponibilité pour faire le « parent-taxi » avec la voiture familiale, impossibilité de reconduire un enfant en autobus à ses activités, etc.). La gratuité du transport en commun est essentielle pour que tous les enfants et les adolescent.e.s puissent détenir un accès autonome à un moyen de déplacement, sans que cela dépende de la volonté ou de la capacité de leurs parents.

  • Environnement : les habitudes d’utilisation du transport en commun se prennent beaucoup à l’adolescence. Offrir le plein accès au transport en commun permettrait de former en douceur les adultes de demain à adopter ce moyen de transport écologique.  

Une ville inspirante: Kingston (Ontario)

Depuis plusieurs années, la ville de Kingston offre la gratuité de son transport en commun aux enfants et adolescent.e.s de 14ans et moinsCette gratuité leur est offerte sans condition. Pour utiliser le transport en commun, les 14 ans et moins n’ont pas besoin d’une carte d’identification ni d’être accompagnés d’une personne adulte.

Entre les années 2012 et 2016, Kingston a ensuite étendu cette gratuité 
à tous les jeunes de 15 à 18ans qui fréquentaient une école secondaire de son territoire. Il s’agissait d’un projet-pilote. Les jeunes devaient remplir un formulaire et se rendre à l’hôtel-de-ville dans leur temps libre pour réclamer leur carte d’accès gratuit aux autobus. 

Puis, en 2016,  Kingston modifia la formule de son programme de gratuité pour les jeunes de 15 à 18ans : ce fut un succès! 

La société de transport visite désormais l’ensemble des classes de secondaire 3 (15ans) de la ville en début d’année scolaire. Elle remet en main propre aux jeunes leur carte d’accès gratuit.
Surtout, elle leur donne une formation à l’utilisation du transport en commun (comment ça marche, les trajets, les règles de bonne conduite, etc.). 11  Fédération canadienne des municipalités (2018), « Étude de cas: Kingston amène plus de jeunes à prendre le transport collectif » < https://fcm.ca/fr/ressources/fmv/etude-de-cas-kingston-amene-jeunes-prendre-transport-collectif >  

La première année du programme,
le nombre de déplacements en autobus chez les jeunes du secondaire s’est multiplié par 20! Et année après année depuis, les adolescent.e.s se déplacent toujours de plus en plus en transport en commun.  

En raison du succès de ce programme. Kingston a gagné en 2018 
le Prix des collectivités durables (catégorie transports) de la Fédération canadienne des municipalités. 

Une étude universitaire a permis de constater les effets bénéfiques de ce programme combiné (gratuité et éducation citoyenne). 
Les jeunes de Kingston ont depuis augmenté leur niveau d’activités sociales, sportives, communautaires, etc. La qualité de vie de l’ensemble des familles a aussi été améliorée: les familles économisent temps et argent. La gestion familiale des déplacements est devenue beaucoup plus simple pour la majorité. 22  Veronica Lee Sullivan (2017). Impact of Free transit Passes on Youth Travel Behaviour, thèse de maîtrise, Université de Waterloo  

Enfin, il faut souligner que 
la ville de Kingston a également un programme de tarification sociale pour les adultes à faible revenu. 

Cela veut dire que les villes de moyenne et grande taille ont la capacité financière de rendre leur service de transport abordable pour l’ensemble de leur population, lorsqu’elles ont réellement la volonté politique de le faire.

 

Une véritable tendance dans les villes occidentales

Étant donné ses nombreux avantages, plusieurs endroits dans le monde se tournent vers la solution de la gratuité du transport en commun pour les personnes mineures. Voici quelques exemples:

Colombie-Britannique:

Depuis le 1er septembre 2021, tous les enfants de 6 à 12ans bénéficient de la gratuité sans condition du transport en commun sur l’ensemble des réseaux de transport de la BC Transit. Les enfants n’ont pas à s’identifier pour prouver leur âge, ni à être accompagnés d’une personne adulte.

Londres (Royaume-Uni):

Les enfants peuvent voyager gratuitement dans le réseau de transport complexe de la capitale depuis plusieurs années. En 2007, Londres a rendu l’accès gratuit à ses autobus pour les adolescent.e.s de 11 à 17 ans.

France:

Plusieurs villes offrent la gratuité à l’ensemble des mineur.e.s, ou sont en voie de l’instaurer: Paris (depuis septembre 2020), Strasbourg (depuis septembre 2021), Lille (prévue en janvier 2022), etc.

Contenu