Exemples et solutions

En quoi ça consiste?

Quelques définitions :

«La définition que retient le Centre d’étude sur les réseaux , le transport, l’urbanisme et les constructions publiques CERTU (2006) distingue tarification sociale (revenu) versus tarification solidaire (catégorie d’usagers) : « La tarification sociale se distingue par un strict critère de ressources basé sur un montant de revenus évaluable par des indicateurs; (…) par contre, la tarification solidaire concerne les catégories d’usagers dont les politiques tarifaires sont à la limite du domaine social et du domaine commercial. »

«Plus directement, à l’instar du Mouvement pour un transport public abordable, nous retiendrons qu’il s’agit d’offrir un « tarif spécial à moindre coût pour les personnes en situation de pauvreté».

Exemples au Québec et au Canada

Voici quelques exemples de mesures de tarification sociale basée sur le revenu.

Calgary (Alberta)

« À Calgary, plus le revenu du ménage est faible, plus le tarif est bas. Le Low-Income Monthly Transit Pass différents titres réduits pour les gens ayant un faible revenu. Le titre mensuel ordinaire coûte 101$; il coûte 50,50 $ pour les personnes qui gagnent 22,000$; il coûte seulement 5,05 $ pour ceux qui ne gagnent que 12 000 $.7La tarification sociale du transport en commun, Étude de cas, Conseil des Montréalaises (mai 2012), rapporté sur le site internet du Mouvement pour un transport abordable (MPTA). 7https://transportabordable.org/des-solutions/#_ftn1 »

La ville de Calgary a d’ailleurs chiffré son retour social sur investissement à 1 $ : 12,25 $, c’est-à-dire que pour chaque dollar investi dans le programme de tarification sociale s’adressant aux ménages à faible revenu, la société récupère 12,25 $ (coût des visites médicales d’urgence évitées, augmentation des impôts et taxes perçues, etc.)8Vibrant Communities Calgary, Social Return On Investment (SROI). Case Study: Low Income Monthly Transit Pass: Calgary. p.5

Winnipeg (Manitoba)

« Depuis novembre 2018, la Ville de Winnipeg a adopté un programme de réduction de 50% sur le laissez-passer mensuel pour les adultes ayant de faibles revenus, soit une économie de 50,05 $ par mois. Parallèlement, la ville entend aussi agrandir son parc de véhicules pour faire face à une augmentation du nombre d’usagers ».9Winnipeg approuve le projet d’un laissez-passer d’autobus pour personnes à faibles revenus, Radio Canada,20 novembre 20189https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1137001/autobus-pass-billet-conseil-municipal-bowman-transit?fbclid=IwAR3BLwPyME4jH3qT8w-qVwt-vw1gcA8A2DOQF3b0UdeaiVNZrdW2SL9l_n8, rapporté sur le site internet du MPTA

Gatineau (Québec)

Depuis 2017, cette ville québécoise offre un programme de tarification sociale basée sur le revenu, ÉCHO (Équité, Communauté, cHoix, mObilité) pour ses citoyennes et ses citoyens à faible revenu.

Les résultats de la première année d’implantation de cette mesure sont impressions puisque qu’en seulement un an, le nombre de personnes à faible revenu parmi les utilisateurs et utilisatrices des transports collectif à grimpé de 26% et parmi eux, seulement pour les acheteurs de titres électroniques, la Société de transport a identifié une augmentation des déplacements de 32%10Société de transport des Outaouais (STO), http://sto.ca/fileadmin/user_upload/communications/PDF/Tarification/Presentation_premier_bilan_ECHO-Web.pdf

Exemples dans le monde

New York (États-Unis)

Environ 800 000 de Newyorkais se qualifie pour une réduction de 50% sur le tarif de la passe mensuelle11New York City will cut Transit Fares for Low Income Riders, Citylab.com, June 8, 2018, https://www.citylab.com/transportation/2018/06/what-reduced-transit-fares-could-mean-for-low-income-new-yorkers/562412/

.

Paris (France)

Dans le cas de Paris, par exemple, la Réduction Solidarité Transport s’adresse à toutes les personnes sans emploi et donne accès à des rabais de 50% pour le passage simple et de 75% sur la carte mensuelle12www.vianavigo.com/fr/titres-et-tarifs/tous-les-titres-de-transports, rapporté sur le site internet du MPTA.

Contenu